Aller au contenu principal

Notice 06/05/01/06

1 mai 2020

Une reproduction en couleur d’un portrait de femme, vraisemblablement détachée d’un livre au vu de la trace de colle qui subsiste sur un des côtés au verso et le marquage d’un tampon (violet) circulaire à l’intitulé d’une école d’art. Le sujet représenté est plutôt jeune ; il est vu de profil et cadré « en buste ». Son épaisse chevelure brune – coiffée en arrière, oreilles dégagées – tombe sur l’épaule et se confond avec le vêtement ; l’ensemble crée une seule et même masse sombre, presque noire.

Le fond du dessin vraisemblablement réalisé au pastel est traité par hachures de traits de différents gris saturant une première coloration plus uniforme faite de jaune et de rouge. La luminosité de cette coloration a été préservée près du contour du visage qui, par cet effet, se découpe très nettement sur le fond. La facture du visage fait appel à toute une variation de gris qui en accusent encore le contraste.

L’œuvre est essentiellement construite dans une diagonale créée par l’inclinaison du visage et la position de la main tendue et relevée à hauteur de la poitrine. Cette main aux doigts démesurés semble désarticulée et donne également l’impression de vouloir saisir le vide, impression accrue par l’inclinaison du visage, paupières baissées, presque closes.

Le document, percé de deux trous de punaises aux angles supérieurs, est imprimé en quadrichromie sur papier léger. Le format très réduit par rapport à l’original rend difficile la lecture de la signature ; la date pourrait être 1880, l’œuvre semble appartenir à la période symboliste.

dim. : 149 x 104

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :