Aller au contenu principal

Notice 06/04/01/08

25 février 2020

Deux reproductions d’œuvres d’art imprimées en quadrichromie sur papier offset Alfa Cellunaf 180 g par l’imprimerie La Photolith à Paris (ces précisions sont données au verso de chacune des reproductions ainsi que la provenance du papier de la Compagnie Nord-Africaine de Cellulose à Baba-Ali, dont les services commerciaux étaient domiciliés à Paris, rue de Constantine).

Une des œuvres reproduites est « La Mousmée » de Van Gogh, l’autre le « Portrait de Nusch Éluard » de Picasso. La première appartient à la National Gallery of Art de Washington, la seconde au Musée d’Art moderne de Paris.

L’œuvre de Van Gogh représente une jeune femme (au visage ingrat) coiffée en bandeaux et vêtue d’un corsage bayadère cintré, à manches longues et boutonné de la taille jusqu’au col. Elle est assise dans un fauteuil dont on ne perçoit que les larges courbes des accoudoirs et du dossier. Sa jupe, ample, a pour motif un semis de pois roses sur fond gris bleuté. Le fond du tableau est quasi uni, sans effet de profondeur, d’une teinte vert clair légèrement nuancée de quelques traces un peu plus foncées dans la zone comprise entre un accoudoir, le dossier et la jupe du personnage.

Le portrait peint par Picasso est d’une tonalité assez proche de celle utilisée par Van Gogh pour le fond de son tableau, mais plus nuancée et un peu plus foncée (mais est-ce la décoloration des encres qui donne cette impression ?). Nusch Éluard est représentée nue, cadrée à la taille, dans une attitude hiératique ; elle a les yeux clos, sa lourde chevelure est retenue en arrière par un fin ruban bleu. Son corps – menu – se confond presque avec le fond du tableau, son visage paraît surdimensionné.

Les deux reproductions sont centrées dans le format et laissent place à de grandes marges. Le papier – jauni – est nettement marqué, dans les angles supérieurs, de deux empreintes blanches circulaires, bordées de petites taches brunes et perforées au centre.

Ces documents ont été extraits (arrachés) d’un ouvrage édité par Fernand Hazan. Il est indiqué que les clichés des reproductions proviennent de la Bibliothèque aldine des Arts… Une fine trace de colle demeure visible sur le bord droit du verso de chacune des reproductions ; celle de Picasso a été prélevée avec moins de soins et présente une réelle déchirure.

dim. : 185 x 134

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :