Aller au contenu principal

Notice 06/03/01/14 (suite)

27 octobre 2019

Cinq affiches de cinéma 

c) Une affiche pour un film de Gilbert Dupé, titré « Tempête sur les Mauvents ». Les dialogues sont de Jean de La Varende et la musique de Marcel Delannoy.

Ces informations ainsi que celles concernant l’adaptation et les images sont inscrites, en bas de page, sur environ un quart de la surface, la police de caractères est une Antique grasse ; en réserve du fond noir, le titre – rouge – est en grosses capitales, sa police est assez proche du Mistral. Le mot « Tempête » est légèrement diagonal et chevauche les deux mots suivants ; la lettre T est plus grande que les suivantes.

Sur les trois quarts supérieurs de l’affiche, l’illustration (de C. Finel) représente une scène ayant pour cadre un lac de montagne avec trois personnages. Les couleurs dominantes se situent dans les jaune vif, vert vif, bleu foncé et rose chair ; elles sont quasiment en aplat.

En premier plan, à gauche, on voit un personnage (masculin ?) de dos, cadré serré dans l’image (une partie du côté droit ainsi que les pieds sont hors champ). Il est vêtu d’une chemise blanche et d’un pantalon (?) bleu foncé. Sa chevelure est du même bleu que le vêtement, la position du visage laisse supposer qu’il regarde le personnage central (féminin) qui est (presque) entièrement nu. La jeune femme ainsi représentée (de trois quarts dos) a les pieds dans l’eau, elle tient une sorte de court drap blanc devant elle ; ce drap (ou serviette ?) épouse son flanc droit et une faible portion de fesse ; son visage est relevé, tendu vers le ciel, sa chevelure blonde lui descend dans le dos, son corps est cambré. Derrière elle, sur la rive (en avant-plan), est posé un panier rond d’où émerge un linge blanc pendant sur le sol, tout à proximité de l’eau.

L’arrière-plan représente une chaîne de montagne – à contre-jour – traitée en bleu foncé et vert foncé ; à droite, en surimpression, apparaît (émerge) un visage d’homme moustachu, gigantesque (vert), au regard menaçant. Au lointain, sur fond de ciel jaune, on voit un pic rose veiné de coulées blanches. Dans cette zone lumineuse (jaune, blanc, ocre, rose) sont inscrits (en caractères gras) les noms des deux acteurs vedettes : Charles Vanel et Andrée Debar.

Plusieurs petites touches de pinceau (gris bleuté) ont maculé le document dans des zones situées au bas du pantalon (en obturant le mot « dans ») et à proximité du panier.

Le support papier – blanc à l’origine – est fortement jauni, excepté dans certaines zones où un recouvrement (autre document ?) l’a préservé des UV. La large marge vierge est déchirée en plusieurs endroits ; elle est également marquée de traces de perforations.

Au verso, une inscription manuscrite au crayon gras reprend partiellement le titre (Mauvents), donne le format de l’affiche auquel s’ajoute le nombre 134. Ce texte – inscrit dans un 1/16e du pliage (à gauche, 2e panneau en partant du haut) a été fait quand le document était plié : l’écriture a maculé de l’encre bleue dans le haut de la chemise du personnage de gauche.

dim. : 1600 x 1200

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :