Aller au contenu principal

Notice 06/03/01/11

6 octobre 2019

Une image de production (ou photo d’exploitation) imprimée recto verso en bichromie noir/vert. Chaque face est un montage de deux ou trois plans extraits du film de René Clair « Porte des Lilas ». Ces vues sont détourées et plus ou moins imbriquées les unes dans les autres – le détourage laisse des zones vierges d’impression qui laissent le support papier, blanc, à nu – principalement dans les marges. Une des faces est composée de trois vues, l’autre de deux.

Bien qu’aucun texte n’apparaisse sur ce document, certaines scènes avec le personnage de l’artiste (interprété par Georges Brassens) permettent de l’identifier aisément, d’autant que plusieurs images de production du même film ont été inventoriées précédemment.

Sur la face composée de trois vues, G. Brassens est présent deux fois (une des deux scènes est extraite de l’une des images déjà inventoriées). Sur l’une, la scène se passe dans une pièce meublée d’une table (ronde) et d’un buffet dont l’étagère supérieure est jonchée de bouteilles ; il est en compagnie d’un homme avec une casquette (attablé, un morceau de pain à la main) et entouré de trois policiers (en uniforme, pèlerine et képi) armés de fusils mitrailleurs. L’autre scène se déroule dans une cave. La troisième vue est une scène de rue (quartier populaire des années 1950) avec trois policiers à vélo, quelques passants et deux cars de police. Cette face est marquée aux angles de traces de punaises.

L’autre face met en scène deux personnages : l’homme à la casquette (Pierre Brasseur) et le jeune repris de justice (Henri Vidal). Les deux scènes se passent dans une cave. Le principe de détourage est le même, il joue principalement sur l’arc d’un voûtain de cave et sur une valise ouverte.

dim. : 240 x 300

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :