Aller au contenu principal

Notice 06/03/01/09 (fin)

26 septembre 2019
tags:

h) Double page illustrée – en quadrichromie – de quatre grandes reproductions  photographiques de tableaux de Picasso ayant pour sujet commun la plage et les baigneurs. Les œuvres sont posées sur un support identique, garni des mêmes accessoires utilisés pour la peinture (pinceaux, tubes, bol, boîte, etc.). Le cadrage des tableaux est à bords perdus ; la portion de support ainsi recadrée ne laisse voir qu’une étroite bande (table, étagère ?) où sont disposés les instruments qui, d’une photo à l’autre, ont peu changé de place – seules des traces de peinture sur le rebord vertical de ce support permettent de distinguer une légère différence.

Une phrase-titre parcourt horizontalement le centre de la page : « Après 80 heures de travail, illuminé, il abandonne sa toile et la recrée en une heure. » Au-dessus et au-dessous de cette phrase, les quatre légendes commentent la genèse des œuvres représentées.

Les deux reproductions en haut de page ont en commun d’être assez complexes, tant par le décor que par la variété des personnages. Par contre, les deux du bas sont pour celle de gauche une construction de grandes surfaces géométriques de couleur jaune, orange, bleu, vert, violet et noir, et pour celle de droite la phase ultérieure et l’aboutissement d’une seule et même œuvre intitulée « La plage de la Garoupe ». Au premier état se sont ajoutés un couple dansant, deux personnages (un debout, l’autre allongé), deux têtes et quelques gros points de couleur. Le fond est demeuré blanc, le grand personnage assis à droite s’est enrichi d’une coiffure et d’une silhouette (profil) de visage.

Le revers ne porte aucun folio, mais, d’évidence, les deux pages ne se raccordent pas. À gauche, une grande photo de Picasso, debout, une bouteille d’essence en main (droite), un pinceau et une cigarette (allumée) à gauche. Il est vêtu d’un polo clair et d’un short sombre. Son regard est vague – comme absent. On aperçoit un grand tableau en fond de décor. Une seconde photo, étroite et partielle, montre un homme vêtu de blanc, assis, de trois quarts dos, dans un fauteuil ; un autre tableau fait fond d’image.

Sur la partie de droite, six reproductions de tableaux (dont trois ne sont visibles qu’à moitié). Le sujet est toujours le même, mais dans des variantes et des étapes successives diverses.

La double page est imprimée en N/B. En marge basse, on peut lire deux fragments de phrases-titres : « Jusqu’au dernier tour de manivelle un » et « phoses d’un tableau : “La plage de la Garoupe” ».

Le papier jauni est un peu déchiré dans les angles (un est manquant) et perforé de plusieurs trous de punaises.

dim. : 348 x 520

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :