Aller au contenu principal

Notice 06/03/01/09 (suite)

6 septembre 2019

c) Double page illustrée de deux reproductions de détails de fresques, l’une peinte sur les parois d’une tombe de la Vallée des Nobles à Gournah, l’autre sur un mur du palais de Cnossos.

La première représente deux musiciennes, visages tournés l’un vers l’autre, corps quasi de face. Celle de gauche joue d’un petit instrument à cordes (genre viole), celle de droite d’une flûte double. La joueuse de viole (?) est quasiment nue, la joueuse de flûte est vêtue d’un voile transparent. L’image est cadrée à mi-cuisses.

L’image de droite est un portrait de jeune femme, vue de profil, baptisé « La petite Parisienne » par les archéologues qui l’ont découvert. Outre un œil démesuré, cerné de bleu, le personnage est doté d’une très abondante chevelure sombre (bleutée) relevée sur l’oreille et d’un petit nez pointu et retroussé.

Les deux images sont à bords perdus sur trois côtés, les légendes sont inscrites en marge de bas de page.

Chacune des deux pages du revers est illustrée d’une photo N/B (fresque étrusque à gauche et visages sculptés de l’île de Pâques à droite). Chaque page est composée de trois colonnes de texte, celle de gauche porte le titre « Les civilisations disparues ».

Le double feuillet est percé de pointes de punaises aux quatre angles (dont deux déchirés) ainsi qu’au bas de la troisième colonne de la page gauche. Le pli central est marqué par le double agrafage des cahiers. Les pages ne sont ni foliotées ni identifiées par l’éditeur. Le papier est uniformément jauni.

dim. : 348 x 523

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :