Aller au contenu principal

Notice 06/01/01/238

10 janvier 2019

Une raquette de tennis en bois cintré, très légère, dont il ne subsiste du tamis que les rangées horizontales (plus ou moins entières) en fibres synthétiques noires ; une seule en haut de la tête est en boyau. Toutes sont encore plus ou moins tendues.

Le bois lamellé et cintré formant la tête se prolonge et vient se joindre au manche dont les méplats et les chanfreins sont cannelés (plus finement pour les chanfreins). Le grip, de couleur brune, recouvre toute la partie cannelée, sa matière (?) forme une fine pellicule antidérapante ; la base est cerclée de cuir brun. La pièce de bois formant le cœur de la raquette vient s’intercaler dans la courbure que forme la jonction de la tête et du manche ; elle est un peu plus sombre et porte une étiquette ronde, imprimée noir et or au nom de la marque Spalding. Sur l’autre face, cette raquette de fabrication anglaise est nommée « La Parisienne » (en lettres gravées et dorées), l’adresse de la Société française Spalding est inscrite en petites capitales noires. Outre ces inscriptions d’origine, on trouve également, gravés maladroitement dans le bois, un nom, des initiales et le nombre 195.

dim. : 702 x 210 x 20 à 50

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :