Aller au contenu principal

Notice 06/01/01/207

24 mai 2018

Une table à repasser, pliable, emballée sommairement dans un grand sac en plastique transparent (ex-housse de protection d’un matelas ?), froissé et marqué de petite taches brunes. Ce sac est maintenu étroitement serré au moyen d’une ficelle de sisal blond nouée en cocarde.

Le plateau de la table – en bois aggloméré blond à grosse texture – est arrondi à une extrémité et coupé droit à l’autre. Ce côté est prolongé d’un support réalisé en gros fil métallique chromé, composé de deux parties : un cadre à trois côtés et une sorte de plate-forme faite de trois U assez longs reliés entre eux par deux petits demi-cercles perpendiculaires ; le cadre et la plate-forme sont décalés de la hauteur des demi-cercles : ils sont destinés à recevoir un fer à repasser.

Ce plateau est recouvert d’une housse blanche (en matière synthétique) dont l’élastique périphérique en assure le maintien. Une seconde housse de confection similaire recouvre la première et semble n’avoir qu’un rôle de protection ; son décor floral représente un assemblage très serré de marguerites (?) roses, jaunes et bleues. Elle est en parfait état.

Le piètement – en tubes laqués orange – est articulé en deux pièces recourbées en un long U aux extrémités évasées et dotées d’embouts en matière plastique blanche. Une pièce métallique cadmiée (?) épouse le sommet d’un des piètements et en assure l’articulation ; il est boulonné en quatre points sur le dessous du plateau. Une seconde pièce, au centre, forme une sorte de crémaillère à trois crans : elle est en matière plastique moulée, noire, et fixée par deux boulons et écrous.

L’écartement des deux éléments de piètement est renforcé par des pièces en métal cadmié (simples plats recourbés sur les tubes) fixées par des rivets à la limite de la partie évasée.

dim. (pliée) : 1420 x 480 x 75

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :