Aller au contenu principal

Notice 06/04/01/08

25 février 2020

Deux reproductions d’œuvres d’art imprimées en quadrichromie sur papier offset Alfa Cellunaf 180 g par l’imprimerie La Photolith à Paris (ces précisions sont données au verso de chacune des reproductions ainsi que la provenance du papier de la Compagnie Nord-Africaine de Cellulose à Baba-Ali, dont les services commerciaux étaient domiciliés à Paris, rue de Constantine).

Une des œuvres reproduites est « La Mousmée » de Van Gogh, l’autre le « Portrait de Nusch Éluard » de Picasso. La première appartient à la National Gallery of Art de Washington, la seconde au Musée d’Art moderne de Paris.

L’œuvre de Van Gogh représente une jeune femme (au visage ingrat) coiffée en bandeaux et vêtue d’un corsage bayadère cintré, à manches longues et boutonné de la taille jusqu’au col. Elle est assise dans un fauteuil dont on ne perçoit que les larges courbes des accoudoirs et du dossier. Sa jupe, ample, a pour motif un semis de pois roses sur fond gris bleuté. Le fond du tableau est quasi uni, sans effet de profondeur, d’une teinte vert clair légèrement nuancée de quelques traces un peu plus foncées dans la zone comprise entre un accoudoir, le dossier et la jupe du personnage.

Le portrait peint par Picasso est d’une tonalité assez proche de celle utilisée par Van Gogh pour le fond de son tableau, mais plus nuancée et un peu plus foncée (mais est-ce la décoloration des encres qui donne cette impression ?). Nusch Éluard est représentée nue, cadrée à la taille, dans une attitude hiératique ; elle a les yeux clos, sa lourde chevelure est retenue en arrière par un fin ruban bleu. Son corps – menu – se confond presque avec le fond du tableau, son visage paraît surdimensionné.

Les deux reproductions sont centrées dans le format et laissent place à de grandes marges. Le papier – jauni – est nettement marqué, dans les angles supérieurs, de deux empreintes blanches circulaires, bordées de petites taches brunes et perforées au centre.

Ces documents ont été extraits (arrachés) d’un ouvrage édité par Fernand Hazan. Il est indiqué que les clichés des reproductions proviennent de la Bibliothèque aldine des Arts… Une fine trace de colle demeure visible sur le bord droit du verso de chacune des reproductions ; celle de Picasso a été prélevée avec moins de soins et présente une réelle déchirure.

dim. : 185 x 134

Notice 06/04/01/07

20 février 2020

Une reproduction en quadrichromie du tableau de Cézanne « Fleurs dans un vase de Delft ».

Le sujet est cadré à bord perdus sur trois côtés. La marge (blanc jauni) du côté gauche est déchirée – le document a été arraché dans une publication.

Les quatre angles sont perforés et marqués chacun d’une empreinte circulaire (plus claire ou rouillée) ; deux autres perforations sont centrées en marge haute et basse dans la reproduction. L’image est défraîchie et passablement décolorée.

Au bas du verso, un texte – imprimé en petites capitales Antique – donne le titre de l’œuvre reproduite ainsi que son appartenance à un album titré « L’amour de l’art, Van Gogh et les œuvres d’Auvers chez le Dr Gachet ».

L’album d’où est extraite cette page a été imprimé en offset à Avignon et était destiné aux « agents et dépositaires » d’un fabricant de papier.

dim. : 270 x ± 210

Notice 06/04/01/06

14 février 2020

Une image photographique représentant Sidney Bechet, de trois quarts profil droit, vêtu d’une chemise à petits carreaux noirs et blancs, avec pour particularité le col et le haut de la pochette noir uni. Il est souriant, la photo est prise sur fond clair (ou détourée ?) neutre, son nom est inscrit en caractères gras (encadrés d’un fin filet) au bas de l’image, l’impression est en noir et blanc. Deux petites déchirures, centrées sur les côtés haut et bas, assorties de traces de rouille laissent supposer d’anciennes marques de punaises piquées sur l’extrême bord.

Au verso, un texte en tout petits caractères, couvrant la quasi-totalité de la page, évoque le parcours biographique du musicien de l’âge de six ans à 1955.

Cette face du document est empoussiérée et partiellement jaunie.

dim. : 140 x 93

 

Notice 06/04/01/05

9 février 2020

Une pochette factice (recto simple) de disque 33 tours 30 cm, réalisée pour la promotion d’un enregistrement du chanteur de flamenco Pedro Jimenez. Le disque – intitulé « El Pili » – a été édité aux disques Pop sous la référence POMS. 71001-30. Imprimée en jaune et noir sur carton léger biface (blanc-beige), l’illustration qui couvre les 4/5es de la surface représente deux mains et une partie d’avant-bras dans une posture typique de la danse flamenco (bras tendus et mains à angle droit du poignet). Cette photo, très contrastée, est en noir/blanc – le noir étant dominant.

Le haut de la pochette est un aplat jaune, sur lequel sont inscrits le titre « Flamenco » (en caractères Univers Ombra) et les informations déjà citées plus les neuf titres enregistrés (de « Fandango » à « Siguirilla »). Le nom d’éditeur est inscrit en réserve blanche sur fond ovale noir. Les quatre angles sont marqués d’une perforation et d’une trace de tête de punaise.

dim. : 309 x 308

Notice 06/04/01/04’

5 février 2020

Un cintre à vêtement en bois clair verni, doté d’une barre transversale ronde qui est encastrée dans les deux extrémités recourbées. Le cintre proprement dit pourrait être détaillé en trois éléments distincts : une partie centrale, haute et large, à chant plat, d’où émerge le crochet de suspension et deux ailes légèrement incurvées dont le début et la fin décrivent des demi-cercles inversés. Le crochet, quant à lui, est fait d’une simple tige de fer ronde et rectiligne (sur environ 60mm), puis recourbée en trois quarts de cercle au sommet.

Le métal – nickelé à l’origine – est aujourd’hui un peu oxydé.

dim. : 440 x 195 x 16

Notice 06/04/01/04

1 février 2020

Un gilet en tissu blanc rayé de gris et de jaune pâle, fermé par six boutons de nacre et doté de quatre poches superposées 2×2 sur chacun des pans. Ce vêtement – plus léger que les précédents décrits en /03 et /02 – semble avoir été à usage estival. Le dos est en fine toile de coton blanc, les attaches sont réunies par un double boutonnage, la doublure est faite du même tissu.

Le vêtement, bien que sali de poussière, est en bon état.

dim. : ± 570 x 450

Notice 06/04/01/03’’

27 janvier 2020

Une ceinture de soie grège dotée d’une boucle en matière synthétique bleu nacré, en forme de losange, avec une barre centrale sur laquelle est articulée une griffe de métal chromé. La boucle est bombée, ses quatre sommets sont échancrés (à angle droit) et forment une double pointe.

Au revers de la ceinture et aux deux extrémités, deux paires de petites griffes (mâles et femelles) sont cousues et assurent le lien (réel) entre les deux bouts – la boucle n’étant qu’une simulation décorative de fermoir.

La confection de cette ceinture consiste en une bande de tissu repliée sur elle-même, cousue et retournée afin que la couture soit interne. L’accessoire est réalisé en deux pièces (ou a été rallongé (?) d’environ 5 cm) ; la jonction de ces deux parties est un peu décousue.

Le tissu, marqué de petites taches d’humidité ou de rouille (?), est en bon état.

dim. : 760 x ± 30