Aller au contenu principal

Notice 06/01/01/257

18 juin 2019
tags: ,

200 grammes (environ) de petits détritus répartis sur le sol et réunis dans deux sachets (170 g et 30 g) formant le dernier index d’inventaire de 06/01 ; soit : une grande proportion de poussière(s) gris-brun, de nombreuses particules de fibres (textiles) naturelles ou synthétiques, des petits éclats de bois, des morceaux de terre cuite rouge (résidus de tuiles), du mastic à vitre en petits fragments épousant l’empreinte de la feuillure de la fenêtre, quelques morceaux de ruban adhésif transparent bien agglutinés entre eux, des boulettes de polystyrène expansé, des fils de raphia, des petits bouts de gaine (très fine) de fil électrique (noire et blanche), une coulure de stéarine (double stalactite), quelques languettes de papier beige grisâtre des fragments de mousse polyester, de la peinture séchée…

Publicités

Notice 06/01/01/256

14 juin 2019

Une longue bande de bois aggloméré, blond, dont les particules assez inégales et très nuancées sont bien perceptibles.

Un des petits côtés – coupés à angles droits – est légèrement entaillé perpendiculairement d’un trait de scie (circulaire ?) sur environ 10 mm. Cette entaille est distante de 18 mm du grand côté, la coupe rectiligne de ce petit côté ainsi interrompue est comme éclatée à partir de ce trait de scie.

dim. : ± 1690 x 100 x 11

Notice 06/01/01/255

10 juin 2019

Un tapis de sisal (?) teint en brun-ocre sur une largeur de 270m/m sur les quatre côtés. Cette bordure formant cadre est devenue peu perceptible étant donné sa décoloration et le peu de différence avec la teinte (naturelle ?) beige foncé de la partie centrale dans laquelle quelques motifs géométriques (brun-ocre) se détachent à peine. Le tapis est parsemé de traces (dont certaines très visibles) de peinture blanc grisâtre et de résidus divers (textiles, fibres, poussières, etc.).

Le tissage, assez fin et très régulier, est monté sur des fils de trame espacés d’environ  10m/m ; certains sont de grosseur différente.

Bien que d’aspect usagé, le tapis demeure sans accrocs ni déchirures ; une punaise en laiton est incluse dans le maillage près d’un des angles.

dim. : 1680 x 2300

Notice 06/01/01/254

4 juin 2019

Un portrait, en noir et blanc, d’homme jeune, à la chevelure brune et ondulée, au visage plutôt carré, menton un peu lourd, nez droit, traits réguliers, et portant une moustache aux pointes relevées en crocs. Le visage est vu de trois quarts face et les yeux fixent le spectateur – comme ils fixeraient un objectif. La trame du dessin est assez granuleuse, ce qui laisserait supposer qu’il s’agit d’un travail lithographique, peut-être d’après photo ?

Le cadrage en buste laisse voir le haut d’une veste à revers étroits (avec boutonnières) recouvrant un gilet (dont on ne voit que les deux boutons supérieurs), et la chemise, blanche, à col droit fermé par un nœud papillon, blanc également, dont les pointes sont recouvertes par le haut du gilet ; un seul (et tout petit) bouton émerge de son échancrure.

Le portrait est estompé en une forme vaguement ovale formant un fond grisé, assez soutenu, autour du visage.

Dans la courbe, en bas à droite, est inscrite une signature (en grandes lettres capitales) : H. LADEN.

Le fond du papier – blanc à l’origine – est jauni et fortement noirci de poussière. Cet empoussièrement est davantage marqué en périphérie et délimité par une (ou plusieurs) zone(s) plus claire(s) : effet probablement dû à divers recouvrements partiels du document ou/et à diverses tentatives de nettoyage (gommage ?).

Le support papier a été collé sur une fine feuille de carton (blanc au recto, rose au verso). Le format de cette feuille de carton est légèrement supérieur au tirage et laisse deux marges (inégales) de part et d’autre du document.

dim. : 438 x 404

 

Notice 06/01/01/253

31 mai 2019

Un tube en aluminium brut, légèrement oxydé, mais dont la brillance d’origine demeure encore perceptible.

Une des extrémités est percée (à environ 10 mm du bord) d’un petit trou (± 5). Un bouchon de champagne clôt cette extrémité. Seul le corps du bouchon est enfoncé dans le tube ; sa tête – protubérante et d’un diamètre légèrement supérieur – est renflée et (encore) marquée de l’empreinte de la capsule métallique qui la recouvrait initialement.

dim. : Ø 28 et 31, L 1020

Notice 06/01/01/252

28 mai 2019

Un rouleau de papier isolant (et vraisemblablement hydrofuge) formé d’une double feuille de kraft beige enfermant une sorte d’enduit goudronneux et une double trame de gros fil (?) parallèle et croisée résistante aux déchirures. L’espacement longitudinal forme un lignage d’environ 2 cm de large.

L’entame du rouleau a été découpée d’une bande d’environ 30 cm sur une longueur de 84 cm. Le bord est à peu près rectiligne ; il est marqué, dans une empreinte de pliage, d’une trace blanchâtre (peinture ?) et de quelques taches noirâtres issues du traitement isolant du matériau.

dim. : Ø ± 120, L 1200

Notice 06/01/01/251

24 mai 2019

Deux cent trente quatre feuilles de papier roulées, vierges, emballées dans une feuille de papier kraft beige. Ce papier, d’un faible grammage, a de fortes similitudes avec celui décrit en 06/01/01/243/01. Le rouleau est formé de deux ensembles décalés réunissant respectivement cent dix-huit et cent seize feuilles.

La feuille qui les protège est un peu déchirée (sur un côté), repliée sur le bord d’enroulement et marquée (entre autres) du nombre 730 en petits caractères noirs (au tampon ?).

dim. : Ø ± 120, L 800