Aller au contenu principal

Notice 06/03/01/07 (fin)

15 août 2019

e) « Invitation à… n°1 », disque haute fidélité édité par Teppaz et interprété par le Harfonia Danse Orchestra avec Yves Dunot. L’ensemble de ce texte est inscrit en noir, blanc et rouge sur un bandeau bleu céruléum, les titres des morceaux enregistrés sont mentionnés sur deux colonnes correspondant aux faces 1 et 2 du disque. Il y en a seize, tous sont des musiques à danser (valse, slow, boléro, etc.).

L’illustration photographique qui occupe le reste de la surface (environ 4/5e) est en N/B. Elle représente une jeune femme et un homme, jeune lui aussi, tous deux dans des positions penchées : elle vers l’avant, lui vers l’arrière ; elle est en pleine lumière, il est dans la pénombre. Le fond de décor est noir. La jeune femme est vêtue d’un bustier dégageant les épaules, ses cheveux châtains sont mi-longs, ses bras entourent le jeune homme, son regard est dirigé vers l’objectif. Lui est un peu en arrière-plan, il est vêtu d’un pull en V sur un maillot blanc ras-de-cou ; son visage est vu de profil, son regard se perd dans l’angle supérieur de l’image. Tous deux sont cadrés en buste.

Dans l’espace du fond noir, en haut à droite: un mot écrit en réserve blanche (script light) : « Fleureter » ; au-dessous de ce mot: un bouquet de petites fleurs stylisées (jaune, bleu, violet, rose).

Le document est perforé de trous de punaises en sept ou huit points. L’angle inférieur gauche est déchiré, plusieurs petites déchirures sont également visibles sur le bord inférieur. À noter aussi quelques craquelures zébrant l’impression noire dans la partie inférieure du document.

dim. : 308 x 310

Publicités

Notice 06/03/01/07 (suite)

10 août 2019

Cinq pochettes (factices) de disques 33 rpm 30 cm, répertoriées a) b) c) d) e).

d) Fond d’illustration bleu très clair faiblement marqué d’une zone circulaire d’un diamètre légèrement inférieur au format du document. Le centre du cercle est identifié par un gros point noir ; la « matérialisation » de ce cercle consiste en une légère différence de bleus plus ou moins grisés. Cet effet a vraisemblablement été obtenu par une lumière rasante, le cercle formant une faible dépression (concave) par rapport à une surface plane. L’image symboliserait ainsi une sorte de membrane acoustique géante.

En surimpression de cette icône, on voit un groupe de quatre personnages (accroupis ou couchés) regardant l’objectif photographique. Deux sont noirs : celui du centre, en premier plan, tient une basse posée au sol, verticalement ; le second, à gauche, un peu en retrait, est coiffé d’un chapeau, il a les jambes allongées, les semelles de ses chaussures sont en arrière-plan de l’instrument. Les deux autres personnages sont blancs ; l’un est assis de profil, le visage tourné vers l’objectif ; l’autre, à droite, est couché, bras appuyés au sol, la main droite repliée contre le visage. Tous les quatre portent le même modèle de veste à rayures.

La pseudo-pochette a pour titre « Jazz Showcase Introducing The Master Sounds ». Il est indiqué en haut à droite qu’il s’agit du volume 17 (Vol. 17) référencé LDM.30.085, édité pour le 20e anniversaire des disques de la marque Swing. Excepté ces informations, il n’est fait état d’aucun nom de musiciens ni de titres enregistrés.

La photo est en bichromie (noir/bleu), le titre est traité en bleu vif (pour les deux premières lignes) et en réserve blanche (pour la troisième). Le carton léger du support est perforé (en trois points) dans l’angle inférieur gauche et (en un point) au-dessous du N de Swing.

dim. : 312 x 310

Notice 06/03/01/07 (suite)

6 août 2019

Cinq pochettes (factices) de disques 33 rpm 30 cm, répertoriées a) b) c) d) e).

c) Illustration peinte (à la gouache ?) en camaïeu de gris, ocre et noir, rehaussé de jaune vif, de blanc et d’un peu de bleu clair. Le sujet évoque un théâtre de marionnettes à trois personnages ; le genre pictural – très typé des années 1950 – fait appel à un certain mode de représentation où se mêlent des styles d’art moderne et figuratif pris chez Picasso, Chagall, Van Dongen, etc. Sur le frontispice, le titre est inscrit en lettres blanches : « Petrouchka ». Une sorte de tenture jaune-orangé et noir encadre les « acteurs » en un double drapé pendant du centre du « plafond », relevé en deux arcs et retombant de part et d’autre de la scène.

Le personnage central est une femme (une danseuse ?) en ballerines et jupe blanche, soufflant dans une petite trompette. À sa droite, on voit un second personnage, triste, vêtu de jaune (carroyé), jambes et pieds croisés. Le troisième personnage – à gauche sur l’image – est de face, son vêtement violacé est serré à la taille, le pantalon est ample et plissé, bras et mains sont relevés et tendus vers l’avant, son visage est noir – bouche et yeux maquillés de blanc. Deux petits mâts divisent l’espace en trois parties – une par personnage.

Au bas de l’illustration, en symétrie avec le fronton du « théâtre », un bandeau jaune fait d’un large trait de pinceau sous-tend les références des exécutants de l’œuvre de Stravinsky (orchestre de la Suisse Romande, dir. Ernest Ansermet) et le logo de la marque Decca.

Le disque porte le matricule LXT 5375 artistique. L’illustration est signée J. Bottiau.

Le support est perforé aux quatre angles de pointes de punaises.

dim. : 306 x 307

Notice 06/03/01/07

2 août 2019

Cinq pochettes (factices) de disques 33 rpm 30 cm, répertoriées a) b) c) d) e).

b) Image photographique du visage de Charlie Parker en plan resserré sur les yeux, le nez, la bouche et l’embout (blanc) du saxophone. La photo est prise sur fond noir, le titre « The Genius of Charlie Parker N°5 » se détache en lettres blanches et jaune-orangé. Un bandeau blanc – en marge supérieure – cite les six titres de l’enregistrement édité par Barclay sous la référence GLP 3597 S. Le disque est sous-titré « Charlie Parker joue Cole Porter – série Norman Granz ». La photo est de Herman Leonard.

Les quatre angles du document sont marqués de perforations de punaises ; sa surface est également marquée de cinq ou six longues craquelures blanches sur l’encrage noir de l’impression.

dim. : 307 x 309

Notice 06/03/01/07

31 juillet 2019

Cinq pochettes (factices) de disques 33 rpm 30 cm, répertoriées a) b) c) d) e).

a) Image photographique en N/B représentant un ensemble de matériel de projection cinématographique domestique composé d’un petit projecteur (8 mm ?) placé sur une tablette à pieds réglables, une pile de boîtes à bobines posée sur la table qui soutient la tablette, un électrophone-valise et un écran-enrouleur sur pied central. Deux personnages assis, de dos, regardent l’écran blanc sur lequel est inscrit « Musiques de scènes de Pierre Arvay ». Ce titre est typographié en rouge, bleu clair et vert clair, le nom est en noir. Le troisième personnage se situe à la limite du bord droit ; bien que dans la pénombre, il est visiblement plus âgé que les deux précédents et porte des lunettes ; de la main droite, il pose le bras de l’électrophone sur un disque Teppaz. En avant de l’appareil, posé sur la table, on voit une grande partie de pochette de disque identique à celle présentement décrite.

Le disque « Haute fidélité » dont le document fait la promotion a été édité par Teppaz (Lyon) sous la référence 301.

Le carton léger est perforé aux quatre angles (punaises à une ou trois pointes) ; l’angle supérieur droit est un peu déchiré ; une cinquième trace de perforation est visible sur le haut du bord noir de l’écran.

dim. : 308 x 311

Notice 06/03/01/06

26 juillet 2019

Une pochette factice de disque 45 tours (simple visuel sur une face) imprimée en noir et vert vif sur carton léger blanc. Le nom de l’artiste (Big Bill Broonzy) est en caractères gras ; au-dessous, les quatre titres enregistrés sont en petites capitales.

L’image photographique qui le représente est traitée en N/B dans un cadre trapézoïdal à deux angles arrondis, un des angles étant prolongé d’une série de fines lignes blanches terminées par un petit cercle (ou point). Un cartouche – inclus dans la photo – donne le titre de la collection : « Petits Jazz pour tous ». Les autres informations (titres, éditeur, etc.) sont imprimées en noir sur fond vert ou en réserve blanche. Le disque porte le n°22 (dans la série ?), il a été édité chez Philips sous la référence Médium 430.714.

Le document est en état moyen : une déchirure (et un manque) à l’angle supérieur gauche, deux perforations de punaises (angles supérieur et inférieur droits) et une petite déchirure sur le côté droit.

À noter que la photo représente B.B.B. en train de jouer. Son visage est presque de profil, il est vêtu d’une chemise blanche (manches retroussées), un stylo est accroché à sa pochette (à gauche). On voit une partie de la caisse de la guitare, sa main droite est en suspension sur les cordes, ses yeux sont presque clos. Le fond de décor (un vague plissé) est sombre et neutre.

dim. : 178 x 180

Notice 06/03/01/05

20 juillet 2019

Un programme de corrida imprimé en bleu foncé sur une feuille format affichette, en papier assez léger, fortement jauni (peut-être blanc à l’origine), entièrement froissé, marqué de traces anciennes de pliage (en 16) et troué (déchiré) en plusieurs endroits.

La moitié de cette affichette est composée de petits pavés de texte énumérant les dates (14, 15, 16, 19, 22, 29 août et 5 septembre 1954) et les noms des trois toreros engagés dans chaque combat. Au-dessous, une liste (en très petit corps) de tous les picadors et banderilleros y participant, puis deux colonnes de texte indiquant le prix des places au soleil ou à l’ombre.

Les pavés de texte sont séparés par des filets, maigres ou gras, voire doubles – le tout est encadré d’une étroite frise ondoyante interrompue aux angles inférieurs par deux petites vignettes représentant des toreros en action.

La manifestation se déroulait sur la nouvelle Plaza de Toros de San Sebastian.

Outre les déchirures, l’affichette est percée de sept ou huit trous de punaises, dont deux ont laissé des marques circulaires plus claires à proximité du bord supérieur.

dim. : 493 x 317